Kango : De quoi est mort le chef de base ?

0

Une soirée qui finit sous la forme d’un drame non-élucidé. Pierre Ndoume Nguema, chef de base pédagogique de Kango, trouvé mort. Dans quelles circonstances ? Le corps enseignant de la localité, au terme de l’année académique 2016-2017, s’est réuni autour d’un pot et de la bouffe. Lieu choisi, “Chez Tonton en or”, sur l’ancienne nationale 1, du côté de Bizango-Bi-Bere (PK 13). Notons que, outre Ndoume Nguema, étaient présents le chef de circonscription de l’Estuaire, Sosthène Bissali, des invités tant du monde enseignant et les riverains.

Selon les éléments en notre possession, il est près de 19 heures quand Sosthène Bissali annonce le premier son départ et prend la direction de la commune d’Akanda. La petite fête se poursuit. En ce moment-là, Ndoume Nguema aurait consommé deux petites Guinness. Un témoin raconte : « Le chef de base pédagogique s’est déplacé en prenant la direction de l’église de Béthanie. Est-ce que, en ce moment-là, il a eu un malaise ? » Les parents du défunt évoquent, quant à eux, une « intoxication alimentaire. » Si c’est le cas, qu’a-t-il ingéré ?
Dans cette affaire, quelques zones d’ombre. D’abord, pourquoi cette indifférence de la part de ceux qui ont pris part à cette soirée ? Quand Ndoume Nguema s’est absenté, même les employés du bar Chez Tonton n’ont daigné chercher à comprendre  ce qui lui arrivait. Autre détail qui laisse perplexe : « Pendant que la fête se déroulait, les fidèles de la mission Eau Profonde effectuaient une veillée de prière. Une rumeur laisse entendre que des frères et sœurs en Christ auraient découvert, tard dans la nuit, le chef de base pédagogique dans un état lamentable. Ils l’auraient abandonné à son sort. Revenus sur les lieux, les fidèles auraient constaté que l’homme n’était plus en vie. Pris de panique, les frères et sœurs se seraient approchés du pasteur responsable. Ce dernier se serait lavé les mains en demandant de poursuivre la veillée de prière. » Au petit matin, le chef de quartier Bizango-Bi-Bere, Ntoutoume Mba, est informé sur la présence d’un corps sans vie.

Faisant diligence, Ntoutoume Mba saisit la brigade de gendarmerie de Nkoltang. Après quoi, le médecin fait son constat. Tous ceux qui ont pris part à la soirée festive ne se sont pas manifestés. Quant aux collègues du chef de base, à la première occasion, ils se sont évanouis dans la nature.

Share.

About Author

Leave A Reply