Jean-Claude de l’Estrac reçu par Ali Bongo Ondimba à Libreville

0

Porteur d’un message du Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, Jean-Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien, candidat au poste de Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (Oif) a été reçu mardi 19 août 2014 au palais présidentiel de Libreville par Ali Bongo Ondimba.

Candidat au poste de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), Jean-Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien et porteur d’un message du Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam a été reçu mardi 19 août par Ali Bongo Ondimba.

« Je suis porteur d’une lettre du Premier ministre mauricien au Président Ali Bongo Ondimba dans le cadre de ma campagne pour la succession du président Abdou Diouf à la direction de la Francophonie. Je suis venu solliciter le soutien du Gabon parce que nous connaissons le rôle et la place du Chef de l’Etat gabonais, son rayonnement dans la région car c’est un soutien qui sera déterminant » a indiqué Jean-Claude de l’ESTRAC.

Présent dans la capitale gabonaise dans le cadre d’une visite d’amitié, Jean-Claude de l’Estrac, a présenté au Chef de l’Etat gabonais sa vision de l’avenir de l’Oif avec comme objectif principal l’ouverture de l’organisation à de nouvelles régions et aires linguistiques.

Il entend également œuvrer pour un plus grand intérêt diplomatique et économique.

« Je souhaite apporter à la Francophonie un troisième pilier qui est celui de l’économie en me basant sur l’idée selon laquelle, si l’Afrique doit se développer et être en mesure de créer les emplois nécessaires à sa jeunesse, il n’y a qu’un seul moyen: c’est l’économie et l’industrialisation. Concernant la langue française notre langue de partage dans les pays francophones, elle doit être une valeur ajoutée pour l’intégration des jeunes du monde. C’est là toute la différence qu’il y a entre moi et les autres candidats dont les programmes sont axés sur la politique et la culture. Mais si la Francophonie veut rester pertinente, parler à notre jeunesse, garder sa place dans la mondialisation, il faut qu’elle soit une francophonie utile à la jeunesse. Et pour être utile, l’organisation doit apporter à la jeunesse des solutions économiques pour son développement et sa croissance en matière de création d’emplois, d’accès à l’éducation et de mobilité de la jeunesse. Ce sont tous ces aspects que nous avons abordé avec le président de la République  » a renchéri Jean-Claude de l’EStrac.

 

Né le 12 février 1948 à Quatre-Bornes à l’île Maurice, journaliste de carrière, Jean-Claude de l’Estrac, ancien ministre mauricien des Affaires étrangères, est l’actuel Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (Coi).

Share.

About Author

Leave A Reply